2006, Radio SBS,  Noël,  Le don des dons

2006, Radio SBS,  Noël,  Le don des dons

A la noël on se réunit en famille. On se partage la bûche et on se présente des cadeaux. Les mois de travail font place aux semaines de congé. On se délasse, on se décontracte. Mais c’est peut-être aussi une saison de tristesse car le désaccord familial peut se faire voir plus ouvertement. Avec quels parents partager la joie, s’ils sont divorcés ? Les cadeaux sont-ils les témoins d’une indifférence cachée. Combien de fois les parents âgés ressentent l’impatience de leurs enfants obligés de les visiter. C’est que la joie est un don précieux et fragile. L’accord entre les familles vaut bien plus que les cadeaux.

A l’origine de la fête de noël se trouve un don. L’enfant Jésus né dans l’étable est un don, le plus grand des dons. Comme dit le prophète Isaïe «Oui ! Un enfant nous est né, un fils nous a été donné … On proclame son nom : « Merveilleux-Conseiller, Dieu-Fort, … Prince-de-la-Paix ». La naissance de cet enfant nous rappelle que tout enfant est précieux. Le divin enfant donné à tous nous invite tous à devenir don, engagé les uns envers les autres. On se recueille devant la mangeoire, soit à l’église soit dans sa propre maison, pour en partager le silence et se libérer pendant quelques instants des problèmes journaliers et s’engager de plein cœur.

Depuis quelques années déjà on construit dans le City Square à Melbourne une représentation de l’étable. On y trouve l’Enfant, Marie et Joseph, les bergers et les animaux. On s’y réunit pour entonner les chants de noël ou tout simplement se recueillir en silence. La ville mouvementée connait ainsi un instant de paix. Cela rappelle ce qui s’est passé à Paris il y a quelques mois. Le moine bouddhiste célèbre, Thich Nhat Han, et plusieurs centaines de personnes se sont réunis près des Jardins du Luxembourg et lentement, très lentement, ils ont descendu le Boulevard St Michel jusqu’à la Cathédral de Notre Dame, pleinement recueillis, méditant chaque pas. De cette façon la ville affairée a retrouvé son cœur paisible.

L’enfant Jésus est né dans l’étable pour que ce monde en plein essor connaisse la paix qui est son origine et sa fin.

De même il y a quelques jours les membres des différentes églises – anglicane, catholique, baptiste, Uniting Church – nous avons fait le tour du centre commercial de Beaumaris, s’arrêtant à quatre reprises pour raconter l’histoire de la première noël : l’annonce faite à Marie, la naissance de Jésus, la visite des bergers, l’hommage des rois ; et nous avons chanté les chants de noël. C’était du théâtre de la rue, si on peut dire. On voulait témoigner de notre joie et de l’histoire que nous partageons et qui donne un sens à la vie. Car on a besoin de joie et de sens bien plus que de nourriture ou de santé. Nous avons célébré cet enfant qui a grandi et parlé, celui qui a parlé de Dieu, qui est la Parole de Dieu, le Verbe qui nous révèle le Dieu caché et indicible. Nous avons célébré celui qui est resté fidèle à son Dieu et à lui-même, à ses amis et aux générations futures. Il est resté fidèle même supplicié sur la croix. Parole de Dieu dès sa naissance il manifeste l’amour de Dieu pleinement sur le Golgotha. On comprend la clarté de Noël à la lumière de la croix. On se recueille donc en silence devant l’Enfant divin car devant l’amour infini tout a été dit. Il ne reste plus rien à dire.

Que cette paix soit chez vous et les vôtres cette noël et qu’elle se répande et touche tous ceux que vous aller rencontrer. Que le Nouvel An renouvelle chez vous la joie de Bethlehem. Que la paix soit avec vous.

About interfaithashram

Rev. Dr. John Dupuche is a Roman Catholic Priest, a senior lecturer at MCD University of Divinity, and Honorary Fellow at Australian Catholic University. His doctorate is in Sanskrit in the field of Kashmir Shaivism. He is chair of the Catholic Interfaith Committee of the Archdiocese of Melbourne and has established a pastoral relationship with the parishes of Lilydale and Healesville. He is the author of 'Abhinavagupta: the Kula Ritual as elaborated in chapter 29 of the Tantraloka', 2003; 'Jesus, the Mantra of God', 2005; 'Vers un tantra chrétien' in 2009; translated as 'Towards a Christian Tantra' in 2009. He has written many articles. He travels to India each year. He lives in an interfaith ashram.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s