Messe du Père Laval 2000, Les lettres de Jacques Désiré Laval et les ‘béatitudes’.

Messe du Père Laval

2000

St John Vianney’s, North Springvale

Les lettres de Jacques Désiré Laval et les ‘béatitudes’.

Le premier mot du premier sermon de Jésus dans le premier évangile, celui de Sant Matthieu, est le mot « bienheureux. » C’est l’annonce de la bonne nouvelle, là sur la montagne en Galilée. « Bienheureux ». ‘Soyez heureux, je vous apporte le bonheur.’ Voilà tout le message essentiel de Jésus. Mais qui sont ces bienheureux que Dieu a choisis, ceux dont le destin sera merveilleux?

Voici la surprise, « Bienheureux les pauvres de cœur », non pas ceux dont la poche est nécessairement vide mais ceux qui ne s’attachent pas à l’argent, ceux dont le cœur est entièrement disponible.

Jacques Désiré Laval fut pauvre de poche et de cœur. Il est donc bienheureux et sera à jamais bienheureux, nous déclare l’Église aujourd’hui en cette journée de fête en son honneur. Lui-même, il raconte dans une lettre écrite cinq mois après son arrivée à Maurice,

‘Je vis retiré dans un petit pavillon où je reçois me pauvres Noirs.’ … Je n’ai été encore chez personne de riche mais seulement auprès des pauvres malades’. p. 40.[1]

Dans une autre lettre il ajoute:

‘Tous ces Blancs qui viennent à Maurice sont des gens qui ne s’occupent que de l’argent et pour qui la religion n’est rien du tout … p. 44.

Jacques Laval est le bienheureux, pauvre parmi les pauvres.

Jésus dit: « Heureux ceux qui pleurent. » Le Père Laval s’attriste sur le sort à la fois des pauvres et des riches. Il écrit à son supérieur, et je cite,

cette pauvre ile est dans un bien pitoyable état, et surtout les malheureux blancs y croupissent dans la crapule et dans le libertinage et … il y a bien peu d’espérance et d’espoir d’y travailler utilement à leur salut.’ p.32.

Il connait aussi son propre désespoir. Il se sent découragé et pense quitter Maurice pour aller évangéliser le Madagascar (p.49). Mais il reste parce qu’il trouve douceur et docilité auprès des anciens esclaves. Sans cesse le mot ‘doux’ lui revient sur les lèvres. Il écrit:

‘ … les pauvres noirs, à qui on n’a jamais parlé du bon Dieu, sont beaucoup mieux disposés et il y a surtout parmi eux une certaine classe qui est très douce et dont, avec la douceur, on fait tout ce que l’on veut et qui aime bien les prêtres.’

« Heureux les doux, » dit Jésus. C’est chez eux qu’il trouve son bonheur. Il écrit à son ami, le cure d’Espieds, que ses pauvres ‘ont un grand attachement pour moi’, (p.47) ‘ces bonnes gens ont grande confiance dans leur pauvre Père’.

Le succès lui arrive. Il écrit:

‘les esprits reviennent beaucoup en faveur de la religion, même du cote des Blancs. p.59.

De fait

‘ce petit noyau [du début de son travail pastoral] a jeté une grande fermentation dans la masse, et [après seulement quatre ans de travail] (il) y a véritablement un grand élan vers la religion.’ p. 62.

Jésus promet que le doux, et ceux qui ont faim et soif de justice seront rassasiés et comblés de joie.

« Bienheureux les artisans de la paix. » La société mauricienne est composée de gens venus de l’Afrique, de l’Inde, de la Chine et de l’Europe. Les Mauriciens venus en Australie s’harmonisent facilement avec toutes les cultures.

« Bienheureux les miséricordieux, » dit notre Seigneur. A la première Messe que j’ai célébrée avec vous en devenant votre aumônier, j’ai rencontré à Good Shepherd, Brandon Park, le jeune Hindou, Satyam, qu’un de vos groupes a fait venir en Australie pour de multiples opérations chirurgicales importantes. N’était-ce pas un exemple de la miséricorde ? On en parle même dans les milieux qui ne sont pas mauriciens.

« Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu. » Cette année le comité pastoral a fait venir une copie authentique du Linceul de Turin. Les cœurs purs ont voulu voir le visage saint. L’exhibition fut un grand succès. Mais on en reparlera à la fin de la Messe.

Pour la venue de Jacques Désiré Laval à Maurice, pour son travail difficile et son succès éclatant, pour votre venue en Australie et votre douce foi, rendons grâce à Dieu aujourd’hui.

 

 

[1] Jacques Laval, Extraits de sa correspondance, choisis et présentés par Joseph Lécuyer. Paris: Éditions Beauchesne 1978.

About interfaithashram

Rev. Dr. John Dupuche is a Roman Catholic Priest, a senior lecturer at MCD University of Divinity, and Honorary Fellow at Australian Catholic University. His doctorate is in Sanskrit in the field of Kashmir Shaivism. He is chair of the Catholic Interfaith Committee of the Archdiocese of Melbourne and has established a pastoral relationship with the parishes of Lilydale and Healesville. He is the author of 'Abhinavagupta: the Kula Ritual as elaborated in chapter 29 of the Tantraloka', 2003; 'Jesus, the Mantra of God', 2005; 'Vers un tantra chrétien' in 2009; translated as 'Towards a Christian Tantra' in 2009. He has written many articles. He travels to India each year. He lives in an interfaith ashram.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.