La préférence envers les plus pauvres, Messe du Père Laval, 1999

Messe du Père Laval

12 Septembre, 1999

St John Vianney, Mulgrave

La préférence envers les plus pauvres

Vous avez beaucoup de chance, vous les Mauriciens, parce que votre saint vous a touché le cœur. Il a su vous remplir l’ esprit. Il est votre martyre, votre ‘Père’. Cela n’est pas toujours le cas. On ne pourrait dire de même pour tous les pays. Nous célébrons aujourd’hui le grand apôtre de Maurice. Partout dans le monde les Mauriciens se réunissent pour célébrer sa mémoire. Voilà un chose remarquable.

Le Père Laval a quitté son pays natal, où il aurait pu vivre bien aisément, pour s’installer chez les anciens esclaves, ses ‘chers noirs’. Il ne voulait pas s’occuper des blancs, les anciens maitres, mais s’occupait des pauvres. Il vivait dans une cabane simple et voulait enseigner ses brebis bien aimables mais qui ne savaient pas grand’ chose de leur foi. Il aurait pu reprendre les mots du prophète Osée: « Je les guidait avec humanité, je les traitais comme un nourrisson qu’on soulève contre sa joue. » Il leur demandait de quitter les façons de vivre indignes de leur baptême. Il aurait pu dire avec Osée, « Vais-je les livrer au châtiment? Non! Mon cœur se retourne contre moi. Au milieu de vous je suis comme le Dieu Saint et je ne viens pas pour exterminer. » Il faut savoir que quelques années avant son arrivée on a aboli l’esclavage dans les colonies anglaises. Cela était officiel. De fait l’esclavage continuait car les conditions de vie des anciens esclaves les maintenaient dans un véritable esclavage humain même s ‘ils avaient eu la liberté civile. Il s’occupait d’eux même quand on se moquait de lui. Peu à peu tout le monde, même les maitres, reconnaissait en lui le visage saint du Christ. Mais quand les grandes dames venaient se confesser, il exigeait qu’elles enlèvent leurs grands chapeaux et portent une écharpe comme les plus humbles de leurs servantes car tous sont égaux devant Dieu. Il témoignait d’une préférence envers les pauvres et leur montrait leur dignité. Le Père Laval aurait pu reprend les mots de Saint Paul: « nous pouvons conforter taus ceux qui sont dans la détresse. » Les Mauriciens étaient venus du Madagascar, du Mozambique, du Cap, de l’Inde et d’ailleurs, souvent dans des conditions malheureuses. Il gardait un respect égal envers tous les pauvres sans distinction. Il a su fonder le sentiment d’égalité et de dignité qu’on remarque chez les Mauriciens.

Le Père Laval a quitté la Normandie pour venir s’installer à l’Ile Maurice. Vous avez quitté 1’Ile de France pour vous installer en Australie qui dépendait anciennement de Port Louis. Il vous demande donc d’être ses enfants ici dans votre pays d’adoption. C’est-à-dire, il vous demande de témoigner d’une préférence envers les plus pauvres, de faire voir une amitié égale envers tous. Il a enseigné la foi à vos ancêtres ; continuez ce travail car il veut que votre foi soit instruite, bien comprise et claire. Il s’ est montre aimable envers les Africains, les Indiens, les Chinois ; il veut que vous montriez à ce beau pays multiculturel de l ‘Australie comment vivre amicalement avec tous n’importe leur pays d’origine. Il a prié le Bon Dieu pour tous ceux qui étaient à sa charge ;il veut que vous, comme lui, priiez pour les besoins de l’Église entière.

On voit à quel point le Père Jacques Désiré Laval a su se faire aimer. Comme le père de l’évangile il a voulu accueillir les pauvres en haillons et leur mettre des sandales aux pieds, les vêtir de beaux habits neufs et leur mettre la bague d’honneur au doigt. Il était plein de tendresse. Soyons nous-mêmes tendres aussi l’un envers l’autre. De cette façon seule nous serons dignes de celui que nous fêtons aujourd’hui.

About interfaithashram

Rev. Dr. John Dupuche is a Roman Catholic Priest, a senior lecturer at MCD University of Divinity, and Honorary Fellow at Australian Catholic University. His doctorate is in Sanskrit in the field of Kashmir Shaivism. He is chair of the Catholic Interfaith Committee of the Archdiocese of Melbourne and has established a pastoral relationship with the parishes of Lilydale and Healesville. He is the author of 'Abhinavagupta: the Kula Ritual as elaborated in chapter 29 of the Tantraloka', 2003; 'Jesus, the Mantra of God', 2005; 'Vers un tantra chrétien' in 2009; translated as 'Towards a Christian Tantra' in 2009. He has written many articles. He travels to India each year. He lives in an interfaith ashram.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.